Dossier professionnel

Secteur 3 : le prix de la liberté... Abonné

Publié le 18/11/2016
Secteur 3 : le prix de la liberté...

Ouverture
DR

Adhérer ou se placer hors jeu ? Avec la publication de la nouvelle convention, certains se poseront peut-être la question, même s’ils seront, comme d'habitude, sans doute peu nombreux à franchir le Rubicon. Plus de temps, plus de confort, moins de pression ? Les généralistes de secteur 3 s’estiment aussi un peu victimes. Nous leur avons donné la parole.

«Vous ne trouverez aucun médecin qui ne fasse que de la médecine générale en secteur 3, c’est impossible ! Ou alors on vous raconte des cracks », nous avait prévenus une nutritionniste rhodanienne non conventionnée. Après s’être renseigné sur quelque 230 médecins recensés comme généralistes de secteur 3, pris au hasard dans l’annuaire santé Ameli, nous admettons que cette consœur ne s’était pas trompée... Sur ces plus de 200 praticiens, une vingtaine seulement cumule médecine générale et médecine à exercice particulier (MEP). Un seul fait de la médecine générale à plein…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte