Sans perspective de revalorisation des médecins libéraux, la CSMF quitte les négos  Abonné

Par
Publié le 07/10/2020
Le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, lors de la séance d'ouverture de la négociation de l'avenant conventionnel.

Le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, lors de la séance d'ouverture de la négociation de l'avenant conventionnel.
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Alors que le Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2021 ne prévoit d’allouer que 300 millions d’euros à la revalorisation des professionnels de santé libéraux, le patron de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), le Dr Jean-Paul Ortiz, avait prévenu en fin de semaine dernière être prêt à rentrer « dans une période de conflit dur avec le gouvern

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte