Courrier des lecteurs

Rosp, un manque d'écoute assourdissant  Abonné

Publié le 05/05/2016

Les colonnes du Généraliste nous informent (via les données fournies par la CNAM) d’une meilleure rétribution par rapport à 2014 des praticiens grâce à la ROSP (Le Généraliste n° 2758, p. 10). Il ne faut pas oublier que celle-ci permet de rétribuer les praticiens suite à leur adhésion à de « bonnes pratiques ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte