ROSP : La Sécu recule sur le malus, les syndicats ne veulent pas des référentiels I J

Publié le 28/04/2016
rosp ij

rosp ij
Crédit photo : GARO/PHANIE

Avant même d’avoir démarré, la séance de négociation conventionnelle avait fait beaucoup de bruit. En cause, les propositions de l’Assurance maladie d’introduire dans la ROSP un malus, lorsque le taux observé est inférieur à un objectif minimal, et la prescription informatisée d’arrêts de travail. Deux pistes auxquelles les syndicats opposaient une position unanime de refus. Face à ce qu’elle considérait comme des « provocations », la FMF avait d’ailleurs prévenu qu’elle quitterait la table « si ces dispositions devaient être maintenues ».

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)