« Réveillez-vous, soyez fiers de votre métier, défendez-le ! », exhorte le patron de la CSMF  Abonné

Par
Publié le 10/10/2020
Furieux du « mépris » du gouvernement pour la médecine libérale et de l'absence de moyens qui lui sont alloués pour 2021, le patron de la CSMF a invité jeudi ses confrères à ne plus effectuer d'actes gratuits. Il espère que ce mot d'ordre entraînera une mobilisation forte des médecins sur le terrain. Selon le Dr Jean-Paul Ortiz, une enveloppe d'au moins un milliard d'euros doit être mise sur la table pour revaloriser rapidement les consultations des médecins de ville. « Nous n'attendrons pas 2023 pour négocier une nouvelle convention », prévient-il.

Crédit photo : GARO/PHANIE

Vous annonciez il y a une semaine le risque de voir émerger un mouvement dur de la médecine libérale. Ce jeudi, vous avez invité les médecins libéraux à ne plus réaliser d'actes gratuits. Qu'est-ce qui a déclenché cette décision ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte