Courrier des lecteurs

Pourquoi remettre à demain ce qui peut être fait aujourd'hui !  Abonné

Publié le 04/07/2016

M. Revel, directeur de la Cnam, a accepté l’idée d’une revalorisation des généralistes. Cependant, son message a été très clair : le tarif de la consultation sera augmenté d’un euro l’année prochaine (un mois avant les élections présidentielles), et un euro supplémentaire sera donné en 2018. Derrière cet « effort », nous voyons très bien le mépris du gouvernement actuel vis-à-vis des généralistes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte