C à 25 euros

Malgré la revalo, les caisses poursuivent les contentieux  Abonné

Publié le 23/06/2017
La consultation de médecine générale a beau avoir été revalorisée de deux euros, gare à ceux qui pratiquaient ce tarif avant l'heure. Des procédures sont encore en cours entre l'assurance maladie et les généralistes pionniers irréductibles du C à 25.

Les tensions ne sont pas près de s'apaiser entre les généralistes du C à 25 euros et leurs caisses. Si on ne présente plus les généralistes de Romillé, épinglés par leur Cpam pour avoir pratiqué ce tarif avant le 1er mai, d'autres procédures sont engagées aussi ailleurs. L'assurance maladie continuerait en effet de vouloir dompter les indisciplinés. Une situation qui inquiète du côté des syndicats. Au point que MG France demande cette semaine à Agnès Buzyn et Nicolas Revel à ce que "le climat de confiance et d'apaisement" soit rétabli "avec les médecins généralistes".

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte