Courrier des lecteurs

Le vrai visage de la ROSP...  Abonné

Publié le 15/08/2016

Après la publication récente d'un article du Lancet mettant sérieusement en doute l'intérêt du P4P pour la santé publique (pas d'effet majeur sur la mortalité, voire des effets pervers), on peut se demander pourquoi ce dispositif est encensé, et conservé, au point d'en envisager l'extension. D'autant qu'en cherchant un peu, on trouve sur internet des articles plus anciens exprimant les mêmes doutes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte