Thèse

Le C idéal : 33,80 euros selon un panel de généralistes  Abonné

Publié le 25/04/2014

Crédit photo : B. BOISSONNET / BSIP

« L’absence de reconnaissance pécuniaire est une des raisons du manque d’installation chez les jeunes médecins », explique le Dr Jean-Michel Perrot, installé seul à Besançon (Doubs). Directeur de thèse d’un interne en médecine générale, le praticien a suggéré à son étudiant qui réalisait un stage chez lui de travailler sur cette hypothèse. « Nous souhaitions alerter sur les facteurs qui rendent l’installation en libéral peu séductrice », ajoute le généraliste.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte