Éditorial

La vie des autres  Abonné

Publié le 29/04/2016
jean

jean

Drôles de coïncidences que celles qui viennent d’assombrir la profession. Façon de parler, bien sûr, tant ces deux faits laissent sans voix. Drame dans le Sud-Ouest d’abord où un généraliste, à bout de souffle sans doute, a décidé d’en finir. Il était apprécié de ses malades et père de deux enfants. On fera, bien sûr, le procès de l’exercice en solo, votre confrère exerçant seul.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte