La Mutualité suggère de moins rémunérer les médecins isolés, la profession dénonce une provocation  Abonné

Par
Publié le 17/06/2020
Logo Mutualité Française

Logo Mutualité Française
Crédit photo : GARO/PHANIE

« L’exercice isolé doit devenir l’exception d’ici à 2022 ». Tel était le souhait formulé dans le plan « Ma Santé 2022 » présenté en septembre 2018 par Emmanuel Macron. Pour ce faire, le président de la République annonçait la création de 4 000 postes d’assistants médicaux et le déploiement de 1 000 communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) d’ici la fin de son quinquennat.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte