Jean-Paul Ortiz, le nouveau président de la CSMF, relance le débat sur le C à 25 euros

Publié le 27/03/2014

Crédit photo : GARO/PHANIE

Fraîchement élu à la tête de la CSMF, Jean-Paul Ortiz a demandé mercredi, lors de sa première conférence de presse, l'ouverture de toute urgence, courant 2014, de négociations pour revaloriser la consultation de base. Le C à 25 euros a été donc érigée en « priorité numéro 1 » de son mandat par le néphrologue de Cabestany, dans les Pyrénées-Orientales. Une priorité qui n’est pas tout à fait une surprise parce que cette revendication avait déjà été brandie par la branche généraliste de la CSMF, l’Unof, qui est présidée, depuis octobre dernier, par le généraliste mayennais Luc Duquesnel.

MG France monte sur ses grands chevaux

L’affichage de cette priorité a fait réagir immédiatement MG France. Dès le lendemain de cette présentation à la presse, en effet, MG France réagissait de façon virulente aux déclarations du successeur de Michel Chassang : « la consultation du médecin généraliste serait déjà à 25 euros depuis 2007 si la CSMF et le SML, en signant l'avenant 19 de la convention, n'avaient pas exclu expressément la médecine générale, et elle seule, des spécialités bénéficiant de la majoration MPC (2 euros) », martèle un communiqué envoyé aux rédactions par le syndicat de Claude Leicher.

Giulia Gandolfi

Source : legeneraliste.fr