Dépassements : les patients y seront de plus en plus de leur poche, prédit une étude

Publié le 04/07/2016
.

.
Crédit photo : GARO/PHANIE

« Mieux vaut être un Breton cardiaque, qu’une Alsacienne myope ! » Dans son dernier baromètre, Mercer redoute des difficultés financières croissantes d’accès aux soins de spécialistes dans certaines disciplines et certaines régions. Cet acteur important du monde de la protection sociale dresse en effet un bilan très critique du Contrat d’Accès aux Soins (CAS) qui place, selon lui, les assurés dans des situations très inégales au plan tarifaire.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)