Éditorial

Dépassements : faut pas pousser...  Abonné

Publié le 25/05/2015

Crédit photo : ©PHANIE

Vrai succès, demi-échec ? Deux ans et demi après la signature de l’avenant n° 8 qui ambitionnait de freiner les dépassements, les avis sont partagés sur ce dispositif dont la gauche avait fait sa priorité. En 2012, le mécanisme semblait équilibré avec un subtil dosage entre carotte et bâton. Côté pile, le nouveau « CAS » (contrat d’accès aux soins) plaçait les dépassements en liberté surveillée, en échange d’un coup de pouce des caisses sur les cotisations des volontaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte