Convention: ce qui va changer pour vos tarifs

De nouveaux contrats pour les praticiens dans les déserts médicaux

Publié le 26/08/2016
En plus de l’acte, des forfaits et de la ROSP, certains généralistes pourront compter sur des aides en raison de leur installation. Dans la continuité des mesures prises pour tenter de remédier à la désertification médicale, la prochaine convention apporte à son tour son lot de dispositions.
Convention

Convention
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

CAIM, COTRAM, COSCOM, CSTM… Il va falloir se faire à ces acronymes qui désignent autant de nouveaux contrats destinés à « améliorer la répartition de l’offre de soins sur le territoire », selon les termes de la convention. Des nouveautés qui ne sont toutefois pas sans rappeler les options démographiques, solidarité et autres dispositifs d’aide à l’installation mis en place en 2011. Comme Nicolas Revel l’avait assuré en amont des discussions, point de coercition dans l’arsenal de mesures, seulement des dispositifs de nature incitative.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)