C à 25 euros : en Bretagne, des généralistes en butte aux pressions de leur caisse

Publié le 09/10/2016
.

.
Crédit photo : GARO/PHANIE

Dans l'ouest, les militants du C à 25 euros ne semblent pas prêts de baisser les bras. Et ce n’est visiblement pas du goût de tout le monde... Comme le rappelle avec humour le Dr Daniel Pencolé, généraliste qui préside laCSMF Bretagne,  à Romillé, il est un « petit foyer d’irréductible gaulois à avoir opté pour le C à 25 euros à la première heure, il y a six mois. » L’initiative leur a valu en avril la visite sur place, à la maison médicale, de la directrice de la cpam 35 en personne.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)