Assistants médicaux : cinq mois d'âpres négociations pour un accord

Par
Publié le 20/06/2019
Les médecins pourront bientôt faire appel à des assistants médicaux. Après cinq mois de négociation, MG France, la CSMF et le SML ont ratifié cette semaine un avenant fixant les contours de ce nouveau métier et les contreparties pour bénéficier d’une aide financière à l’embauche de l’Assurance maladie. Explications.

Fin de l’été 2018. Le terme “d’assistant médical est sur toutes les lèvres. Les syndicats de médecins libéraux revendiquent la paternité de l’idée et appellent de leurs vœux la création et le financement de ces postes censés redonner du temps médical aux praticiens en les déchargeant de tâches administratives et/ou soignantes. Le 18 septembre, lors de la présentation du plan “Ma Santé 2022, Emmanuel Macron répond favorablement à cette demande et promet le déploiement de 4 000 assistants médicaux d’ici 2022.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)