Congrès

Vents porteurs pour les centres de santé  Abonné

Publié le 10/10/2014
À la veille de la présentation du budget de la Sécurité sociale pour l’année à venir et du projet de loi santé et à quelques semaines de la signature d’une nouvelle convention pour la médecine salariée, le 54e congrès des centres de santé s’est tenu la semaine dernière à Paris. Occasion pour les médecins de ces structures de montrer leur attachement à ce modèle d’exercice dont la place dans le système de santé est, à leurs yeux, confortée.

Ainsi que le soulignait Éric May, président de l’Union Syndicale des Médecins de Centres de Santé (USMCS), en ouverture de la manifestation, ce 54e Congrès des centres de santé s’est tenu dans un contexte bien particulier pour la médecine salariée. Et plutôt porteur si l’on en croit les responsables de ces structures. L’absence de la ministre cette année n’est pas de nature à atteindre leur moral car, Éric May l’affirme, les centres de santé « ont un temps d’avance sur les lois et les pratiques ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte