Urgences : un deuxième pilote pour les hélicos

Publié le 30/09/2015

Crédit photo : BURGER/PHANIE

La dérogation obtenue par la France prendra fin au 31 décembre, les professionnels ne peuvent plus jouer la montre. A partir du 1er janvier, les missions héliportées sollicitées par le Samu auprès de compagnies privées devront être assurées par un équipage de deux personnes, pour des raisons de sécurité. Ces missions - utilisées en conditions météo difficiles ou lorsqu'un patient est récupéré chez lui ou sur le lieu de l'accident - représentent le tiers des 20.000 à 25.000 interventions annuelles du Samu héliporté.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)