Tous les syndicats appellent les médecins à s’associer à la grogne du 30 septembre

Publié le 24/09/2014

Crédit photo : GARO/PHANIE

La quasi-totalité des syndicats de médecins appelle à suivre la consigne de l’UNAPL de fermeture des cabinets le mardi 30 septembre. Après l’UNOF lundi dernier, les autres syndicats ont en effet tous décidé de s’associer à cette journée de grogne déclenchée pour protester contre la réforme des professions réglementées.

Le SML place ainsi cette journée sous le signe de la protestation contre un projet qui, selon lui, "aboutira à une financiarisation de la santé". Dans un communiqué publié mardi, il a invité "tous les médecins libéraux à le rejoindre dans le front du refus exprimé par l’ensemble des professions libérales au-delà du seul monde de la santé." Et il lancera parallèlement une pétition à destination du grand public.

Au-delà du projet de Bercy, le 30 septembre devrait aussi servir à agréger d’autres motifs de mécontentement plus spécifiques aux médecins libéraux. Ainsi, le président de la FMF, Jean-Paul Hamon appelle-t-il mercredi "l'ensemble des médecins à manifester leur ras le bol devant la surdité ministérielle qui menace avec son projet de loi sur les soins de proximités tant chez les pharmaciens que chez les biologistes et les médecins ."

Enfin, MG France a finalement décidé aussi de soutenir le mouvement, mais sans référence explicite à l’appel de l’UNAPL. Le syndicat de Claude Leicher a annoncé mercredi matin que MG France proposait aux médecins généralistes "de débuter le 30 septembre un mouvement d'action pour manifester leur colère et leurs revendications par tout moyen qui leur conviendra". Le syndicat entend protester tout à la fois contre le blocage des honoraires, les harcèlements des caisses et la future loi de santé qui "veut créer une administration des soins ambulatoires." Sur son site internet, MG France organise parallèlement une consultation nationale "pour recueillir les attentes, les exigences et les propositions d'action des médecins généralistes".

Enfin, jamais en reste, l’UFML s’associe bien sûr à la grogne du 30 septembre. Pour la Saint Jérôme, le rassemblement qu’anime Jérôme Marty appelle donc à la fermeture des cabinets et à rejoindre une manif commune avec les syndicats de pharmaciens à 12h30 à Paris, au départ de la place Edmond Rostand.


Source : legeneraliste.fr