Cumul emploi-retraite

Une première année qui peut décourager  Abonné

Par
Publié le 09/02/2018
Pour sa première année de cumul emploi-retraite, le Dr Benoît Savatier a dû cotiser près de 4 700 euros pour 11 167 perçus en 2017. « De quoi décourager » les volontaires, selon le généraliste. 
Cumul emploi retraite

Cumul emploi retraite
Crédit photo : GARO/PHANIE

Après avoir pris sa retraite en 2016, le Dr Benoît Savatier souhaitait « rendre service ». « Il faut que les retraités mettent la main à la pâte », estime le praticien de 66 ans. En 2017, il assure quatre remplacements d’une semaine dans son ancien cabinet de Grande-Synthe (Nord). Pourtant, le généraliste n'a pas l'intention de poursuivre son cumul emploi-retraite intégral en 2018. Pourquoi ? Le médecin a été échaudé par les cotisations qui lui ont été demandées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte