Mouvement social

Qui sont ces généralistes prêts à en découdre ? Abonné

Publié le 29/11/2013

Et si les frondeurs parvenaient à faire plus recette que les syndicats ? C’est le pari que vont tenter la semaine prochaine ceux qui se dénomment déjà « les bonnets blancs ». Des généralistes mais aussi plusieurs spécialistes du Collectif de mars iront manifester lundi à l’appel, notamment, des « médecins pigeons » de l’UFML. Qui sont-ils ? Quelles sont leurs revendications ? Portraits.

Seront-ils, eux aussi, coiffés d’un bonnet rouge ? « Si on en porte, ce sera plutôt des bonnets blancs… Mais on fera autre chose. » À quelques jours de la mobilisation du Collectif de mars qui doit se tenir lundi à Paris, le leader de la FMF, Jean-Paul Hamon, entretient le suspense. Après les enseignants, les agriculteurs, les cavaliers et leurs poneys, la grogne aurait-elle gagné les médecins ? Retour en arrière. Le 9 novembre dernier les médecins pigeons de l’UFML rassemblent près de 300 professionnels de santé à l’hôpital Cochin, à Paris, lors d’une réunion de crise qui se révèle…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte