Enquête

Qui a encore besoin des remplaçants ? Abonné

Publié le 07/06/2013

Les généralistes auraient-ils renoncé à se faire remplacer lors de leurs absences ? Notre enquête réalisée auprès d’un panel de 200 praticiens suggère que c’est désormais l’attitude des deux tiers d’entre eux. Non qu’ils prennent moins de vacances, mais parce qu’ils se débrouillent autrement… À un mois du début de la période estivale enquête auprès des jeunes et de leurs aînés.

C’était il y a cinq ans. Après deux mois de recherches et 200 coups de fils, il arrive finalement à décrocher un rendez-vous avec un jeune remplaçant qui… lui fait faux bond ! Aujourd’hui, quand il part en vacances, ce généraliste des Yvelines qui affirme avoir vécu « l’enfer » n’a plus envie de chercher. « Je ferme mon ordinateur et je m’en vais ! », dit-il. Comme lui, ils seraient nombreux à ne jamais faire appel aux remplaçants pour leurs congés : près des deux tiers selon notre enquête téléphonique GMC auprès d’un panel de 200 généralistes. Le problème ne semble pas lié à un refus de s…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte