Privatisation : les médecins madrilènes ont eu gain de cause

Publié le 28/01/2014

Dans la capitale espagnole, la mobilisation des médecins et des patients a payé. Le président conservateur de la région de Madrid vient en effet d’annoncer l'abandon d'un projet de privatisation de six hôpitaux publics. Ce projet entrait, selon la région, dans le plan de rigueur annoncé en 2012 par le gouvernement central et destiné à économiser jusqu'à sept milliards d'euros par an dans le secteur de la santé. Mais les manifestants qui se retrouvaient chaque troisième dimanche du mois depuis des mois, affirmaient que les patients et les contribuables allaient, au bout du compte, payer plus cher. "Nous avons décidé d'abandonner le projet", a déclaré à la presse le président de la région Ignacio Gonzalez, annonçant également la démission du conseiller à la Santé Javier Fernández-Lasquetty.

Sur ce dossier, les protestataires ont été bien aidé par la justice espagnole. L’annonce du retrait du projet intervient en effet après le rejet d'un appel devant le Tribunal suprême de la région de Madrid contre une décision d'un tribunal de suspendre le projet. Pour autant, le secrétaire général du syndicat de médecins Amyts, Julián Ezquerra, qui avait déposé le recours, a exprimé sa "pleine satisfaction". Une autre association de médecins, Afem, a elle déploré que l'abandon ait "tant tardé alors que nous leur proposons de l'aide depuis un an pour gérer autrement".


Source : legeneraliste.fr