Courrier des lecteurs

« Virage ambulatoire », le compte n'est pas bon  Abonné

Publié le 11/12/2015

Le cœur de notre système de santé reste et restera le médecin libéral. Notre ministre de tutelle ne cesse de le répéter : le pivot du système de soins demeure le généraliste. C’est lui qui doit prendre en charge les patients, les orienter si possible vers d’autres praticiens si le cas du patient devient trop difficile à gérer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte