Loi de santé

Valls soutient Touraine et annonce une "grande conférence de la santé"

Publié le 10/03/2015

Crédit photo : Phanie Garo

Au lendemain de la présentation à la presse des modifications au projet de loi santé, le Premier ministre, Manuel Valls, s’est rendu ce mardi avec la ministre de la Santé, Marisol Touraine (photo) au centre médical de la Grange aux belles, une maison de santé pluridisciplinaire du 10e arrondissement de Paris. Comme pour montrer aux détracteurs de la future loi, qui manifesteront dimanche prochain, que le gouvernement entend bien mener à terme son projet de réforme, notamment sur la mise en place du tiers payant, le Premier ministre a renouvelé son "soutien total et absolu" à sa ministre. Il par ailleurs assuré que cet engagement de réforme serait "tenu, parce que c'est juste, parce que c'est important par rapport à l'idée que nous nous faisons de l'égalité devant les soins".

Jouant néanmoins l’ouverture, le premier ministre a annoncé la convocation d’une "grande conférence de la santé", afin de poursuivre la "réflexion globale" engagée par la ministre de la Santé. Sans donner de date, le Premier ministre a expliqué que "des personnalités reconnues du monde médical (seraient) désignées, avec comme mission de préparer cette conférence et d'animer la discussion autour de deux questions (...) centrales", à savoir "l'avenir du métier médical", et "l'avenir du mode d'exercice".

De son côté, Marisol Touraine a précisé "devoir travailler avec les organisations professionnelles pour définir (...) un calendrier". L’échéance pourrait être lointaine : "Il s'agira de voir avec les représentants, notamment des syndicats, comment ils envisagent la tenue de cette conférence par rapport à leurs propres échéances" a-t-elle indiqué, faisant allusion aux élections professionnelles qui ne devraient pas avoir lieu avant un an. La ministre a également avancé la date "du début de l’automne" comme échéance pour le vote définitif de loi santé.

A la maison de santé de la Grange aux belles, la visite des deux membres du gouvernement a été bien accueillie. Pour le Dr Pierre-Yves Traynard, généraliste dans cette structure depuis environ trente ans, c’est un « signal fort » qui a été envoyé aux maisons de santé qui étaient encore il y a cinq ans très peu soutenues par les gouvernements. Ce fut également pour l’équipe médicale l’occasion de faire part de leurs craintes sur le tiers payant même si le Dr Trainard n’y voit pas non plus motif à aller manifester dimanche, contrairement à certains de ses confrères.


Source : legeneraliste.fr