Dr Jérôme Marty, président de l'UFML-S

URPS 2021 : « Un C à 50 euros ne coûterait pas plus cher à la nation »  Abonné

Publié le 04/03/2021

L'UFML-S ambitionne de s'imposer aux élections professionnelles, auxquelles elle se présente pour la première fois. Pour renforcer « l'indépendance » de la profession, son président souhaite revoir en profondeur le paritarisme et en finir avec la tutelle de l'État. Opposé à la Rosp, le médecin généraliste de Fronton plaide en faveur d'un C à 50 euros. Explications.

Crédit photo : Aude Frapin

L’UFML-S participe pour la première fois aux URPS. Quels sont vos objectifs ?
Dr Jérôme Marty : De bien figurer partout où on est présents ! (Rires…) Cela veut dire arriver dans les deux premiers, si ce n’est les premiers, dans toutes les régions où nous présentons une liste (le syndicat est représenté dans toutes les régions de la métropole et à La Réunion, ndlr).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte