Tiers payant, accès aux soins

Une (petite) place pour les blouses blanches dans la conférence de presse de Hollande

Publié le 05/02/2015

Crédit photo : Présidence de la République

François Hollande tenait ce jeudi matin la cinquième conférence de presse de son quinquennat. Il a surtout été question des évènements de janvier et d’économie, mais le président de la République a aussi réitéré ses assurances sur le tiers payant. François Hollande l’a redit : " Le tiers payant (généralisé) ne sera mis en place que si un mécanisme simple de paiement est possible pour les professionnels de santé ". Pour autant, le président a rappelé son attachement à la mesure qui fait partie de ses promesses de campagne et qui doit " permettre que l'accès aux soins soit garanti sans que les professionnels de santé aient à s'en inquiéter".

Déjà début janvier, lors de son interview sur France Inter, le président avait voulu donner des assurances aux blouses blanches : "Je comprends les médecins qui disent qu'il ne faut pas que ce soit compliqué. C'est toujours la même chose, il ne faut pas que ce soit compliqué et il ne faut pas qu'on soit remboursé à la Saint-Glinglin. Ils ont parfaitement raison les médecins, il faut qu'on puisse être capables d'être beaucoup plus simples, beaucoup plus efficaces, mais c'est quand même une avancée"

En cette période conflictuelle avec les médecins, le président est revenue ensuite une deuxième fois sur la thématique santé. Mais de façon plus allusive. Interrogé pour savoir s’il serait un président de gauche jusqu’à la fin, François Hollande a répondu qu’il s’efforcerait d’agir, pendant les deux ans restant, sur de grands sujets « de l'égalité, de la justice », parmi lesquels : « la capacité à avoir une meilleure santé » et « permettre que l'accès aux soins soit garanti ».


Source : legeneraliste.fr