Une « aide financière » pour les victimes des centres dentaires Dentexia

Publié le 27/07/2016
dentexia

dentexia
Crédit photo : CNRI/SPL/PHANIE

Marisol Touraine, a annoncé mercredi le déblocage d'une « aide financière » pour les patients victimes de mauvais soins dans les centres dentaires low cost Dentexia. Leur liquidation avait été prononcée en mars dernier à la suite d'une cascade de plaintes et la fermeture de deux centres pour manque d'hygiène. Cette aide « sera versée aux intéressés connaissant, en raison de l'importance des soins à réaliser et de leurs ressources, des difficultés à assumer ces frais ». Le dispositif, qui « sera opérationnel avant la rentrée », sera financé par une « mobilisation exceptionnelle du fonds d'action sociale de l'Assurance Maladie », a précisé la ministre de la Santé.

Les Agences régionales de santé (ARS) auront la charge « d'adapter les modalités d'accueil des patients concernés » pour « permettre une reprise des soins le plus rapidement possible dans les services d'odontologie ». Dans cette optique, Marisol Touraine a nommé un « conseiller en charge de la reprise des soins », le Pr Robert Garcia, doyen de l'unité de formation et de recherche (UFR) d'odontologie de l'université Paris-Diderot. Son rôle sera de « renforcer le dialogue avec les professionnels et assurer des échanges avec le collectif de patients ».

« C'est une grande victoire », a réagi Abdel Aouacheria, porte-parole du « Collectif contre Dentexia » qui regroupe quelque 2 200 « victimes » de ces centres dentaires. Reste néanmoins à s'assurer que « le niveau de couverture corresponde aux besoins des patients » et que « la position très claire de la ministre soit effective sur le terrain », souhaite M. Aouacheria, rappelant que les « ex-patients Dentexia essuyaient de nombreux refus de soins de la part des praticiens libéraux ou des centres de soins ».

 

 


Source : legeneraliste.fr