Un think tank propose de supprimer la Cnamts

Publié le 04/12/2013

Dans le bouillonnement de réflexions en tous genres autour de la réforme du système de santé, le Cercle Santé Innovation, un nouveau think tank fondé à l’initiative de l’ancien ministre Gérard Larcher, a consacré sa première réflexion à l’avenir de l’Assurance maladie, en se posant la question de l’utilité de cette institution. Gérard Larcher et le Pr Jean De Kervasdoué ont présenté, ce mercredi à Paris, au lendemain du vote du PLFSS, les propositions qui ont été formulées par le groupe de travail. Ils proposent notamment de remplacer l’Assurance maladie par un établissement public sous contrôle de l’État, des partenaires sociaux et des représentants des patients et de fusionner tous les régimes, à l’exception de celui des agriculteurs (MSA). Une proposition de modification de la gouvernance qui rappelle celle formulée par Didier Tabuteau dans son dernier livre ("Démocratie sanitaire"). Il ne s’agit pas, pour autant, de centraliser le système. Au contraire, selon le Cercle Santé Innovation, il faut davantage régionaliser en donnant plus de pouvoir aux ARS par la mise en place progressive d’Objectifs régionaux de dépenses (ORDAM). Plus d’indépendance doit être donnée, d’après eux, également à l’hôpital public en sortant l’État de sa gouvernance. Le think tank préconise, enfin, d’élargir les recettes de l’Assurance maladie en mettant à contribution l’ensemble des revenus avec un financement à 100% sur la TVA ou la CSG en asseyant la fiscalité sur la résidence et pas sur le travail.


Source : legeneraliste.fr