Prévention

Un plan sous l’œil critique des experts

Publié le 02/04/2018
Le plan prévention présenté lundi par le gouvernement prévoit 25 mesures pour rester en bonne santé, de la petite enfance au 3e âge. Ces avancées pourraient avoir des conséquences sur votre exercice, selon les experts que nous avons interrogés.
Byzyn Philippe

Byzyn Philippe
Crédit photo : GARO/PHANIE

Édouard Philippe et Agnès Buzyn ont présenté lundi un plan ambitieux pour renforcer la prévention pendant le quinquennat et « préserver près de 100 000 vies par an ». Grossesse, vaccination, addictions, obésité…

400 millions d’euros seront investis sur cinq ans pour financer une série de 25 mesures aux différents âges de la vie. Certaines d’entre elles auront des répercussions sur l’exercice du médecin généraliste. Si la ministre parle de « révolution », ce plan définit davantage des axes de travail, sans définir de cadre précis.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)