Courrier des lecteurs

Un « plan santé » très humiliant pour les généralistes

Publié le 05/10/2018

Notre Président a tracé, il y a quelques jours de cela, les principales lignes de son plan santé.

Parmi les mesures énoncées, une d’entre elle va faire couler beaucoup d’encre.

M. Macron propose pour éviter l’engorgement des urgences de modifier l’amplitude horaire de travail des généralistes.

Ainsi, il recommande fortement à cette profession, pas nécessairement en phase avec le Serment d’Hippocrate (c’est ce qu’il doit penser très fort), de prendre en charge les patients tardivement.

Ainsi, le généraliste lambda devrait travailler de 8 heures jusqu’à 22 heures.

Si nous faisons nos calculs, cela revient à travailler sur 5 jours ouvrables (je ne compte pas le samedi) 14 heures X 5 = 70 heures par semaine.

Bien entendu, on ne compte pas le travail administratif, ni les heures de formation…

Au total, le généraliste, qui pense évoluer dans un secteur libéral, se devrait d’effectuer le STO (service du travail obligatoire). Après tout c’est l’État qui lui paie ses études !

Je pense que la totalité de mes confrères travaillant de 8 heures à 19 heures (55 heures par semaine) ne chôment pas et abattent beaucoup de travail !

Une nouvelle fois, nous observons l’absence de réflexion des politiques qui ne connaissent pas suffisamment le terrain, et devraient tourner sept fois leur langue dans leur bouche avant de pondre de telles propositions.

De toute manière le médecin libéral est toujours dans le collimateur des énarques qui veulent sa peau !

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr Pierre Frances, Banyuls-sur-mer (Pyrénées-Orientales)

Source : Le Généraliste: 2846