TPG: un petit euro un an après pour le médecin, en cas de retard de paiement...

Publié le 12/04/2016
.

.
Crédit photo : SMETEK/SPL/PHANIE

L’idée était censée faire passer la pilule du tiers payant auprès des médecins. Mais les conditions de mise en œuvre des pénalités prévues en cas de retard de paiement des professionnels risquent d’en décevoir plus d’un. Selon un projet décret, avant de procéder à un paiement en tiers payant, les médecins devront s’assurer que la carte vitale de leur patient n’est pas inscrite sur la liste d’opposition de l’Assurance maladie.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)