Trois ans déjà au ministère de la Santé

Touraine, pourquoi tant de haine ? Abonné

Publié le 15/05/2015
Touraine, pourquoi tant de haine ?


GARO/PHANIE

Il y a trois ans, le 16 mai 2012, le gouvernement Ayrault 1 était nommé et Marisol Touraine devenait la nouvelle ministre de la Santé. Trois ans après, presque jour pour jour, elle occupe toujours les bureaux de l’avenue de Ségur. Un anniversaire que ne fêteront probablement pas les médecins libéraux. Au fil des mois et des dossiers, la ministre de la Santé a réussi à se mettre à dos une grande partie de la profession, avec la loi de santé comme point culminant des tensions. Marisol Touraine a été brocardée comme peut-être jamais aucun de ses prédécesseurs. L’opposition et la véhémence contre les réformes cachent-elles donc aussi un problème de personne ?

La lune de miel n’aura pas duré longtemps, si lune de miel il y a eu. Dès son arrivée avenue de Ségur, Marisol Touraine était attendue au tournant par les professionnels de santé sur le programme du président de la République. Au début de son mandat, la ministre semble d’ailleurs avoir pleinement conscience de l’importance de soigner ses relations avec les médecins. à l’université d’été de la CSMF en 2012 elle donne le ton : « Rien de durable ne se construit sur la défiance et en ce début de quinquennat, je sais que la qualité des relations que nous pourrons entretenir dépend…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte