Tiers payant : Touraine ne désespère pas de trouver une solution

Publié le 27/01/2015

Crédit photo : GARO/PHANIE

« Je n’imagine pas qu’on puisse envoyer Philae à 500 millions de kilomètres de la Terre et que l’on ne parvienne pas à trouver un moyen d’assurer un tiers payant opérationnel. » Aujourd’hui encore, à l’occasion de ses vœux à la presse, Marisol Touraine a réaffirmé son attachement à cette mesure emblématique du projet de loi de Santé. Alors que la concertation autour du texte vient de reprendre, la ministre de la Santé souhaite « lutter contre les inégalités de santé » avec cette loi qu’elle qualifie, par ailleurs, de « loi de modernisation, de progrès ». « Je m’impliquerai personnellement dans chacun des groupes de travail car je crois à la vertu du dialogue », a-t-elle ajouté. Au premier rang desquels celui sur le tiers payant qu’elle ouvrira jeudi matin.

Côté rémunération, autre source de préoccupation des praticiens, le sujet a brièvement été abordé. Pour être rapidement évacué. « Il n’y a pas un arrêt des revalorisations mais elles sont orientées vers les bonnes pratiques », insiste Marisol Touraine.-

En somme, pas d’annonce particulière lors de cette cérémonie. Quelques semaines après les événements tragiques, la tonalité était davantage en faveur de la cohésion sociale. Et, par là, à la défense de la Sécurité sociale qui « est bien plus qu’un élément de redistribution », considère la ministre. En ce sens, elle entend mener une « politique de modernisation sociale qui s’inscrit dans une logique de progrès social ». Le tout dans une perspective de « garantie du socle de politique sociale universaliste », de « modernisation de ces politiques qui doivent être adaptées aux réalités » et de « lutte contre les inégalités ».


Source : legeneraliste.fr