Sédation profonde : avis favorable de la HAS, Buzyn s'engage pour une dispensation en ville du midazolam  Abonné

Par
Publié le 10/02/2020
Fin de vie

Fin de vie
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Ironie du calendrier : alors que le Dr Jean Méheut-Ferron, médecin généraliste en Seine-Maritime, était auditionné ce lundi pour s’être procuré du midazolam illégalement et l’avoir administré à 5 patients en fin de vie, la ministre de la Santé vient d'indiquer qu’elle « permettra d’ici 4 mois la dispensation en ville du midazolam injectable aux médecins qui prennent en charge des patients en fin de vie à leur domicile ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte