Savoir penser en médecin plutôt qu'en « bon employé »

Publié le 14/08/2017

Mon maître de stage et prédécesseur était un « vieux dinosaure » à qui je serai toujours reconnaissant de m'avoir appris à tenir un cabinet seul et à penser en médecin plutôt qu'en « bon employé ». Donc, je lui dois bien ça de payer sa Carmf !

Il est vrai, cependant, que nous sommes de moins en moins de nouveaux et qu’il y a de plus en plus de retraités. Conséquence : nos finances risquent de sentir le sapin rien qu'en cotisations retraite. Heureusement, qu'il y a de plus en plus de vieux médecins qui meurent jeunes (c'est de l'ironie).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)