Dépenses maladies

Régime sec jusqu’en 2017 !  Abonné

Publié le 26/04/2013

Les députés ont entériné mardi le « programme de stabilité » présenté par le Premier ministre pour contenir le déficit de la France jusqu’en 2017. La protection sociale n’est pas épargnée par la rigueur. Mais, alors que le programme prévoit d’économiser un milliard d’euros sur la branche famille via la réduction des allocs des plus fortunés et des hausses de cotisations retraite, les dépenses maladies de la Sécu ne devrait pas être les plus affectées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte