« Les brutes en blanc »

Quand Martin Winckler tacle ses confrères

Publié le 05/10/2016
C’est du Canada, où il exerce désormais, que Martin Winckler assène ses quatre vérités au monde médical hexagonal. À l’entendre, trop de médecins sont maltraitants. A l'appui de sa démonstration, une foultitude d’histoires vécues, pas toujours récentes. Son livre, qui sort le 5 octobre, sacrifie aussi aux polémiques du moment : PSA, mammographies, vaccination...
Martin Winckler

Martin Winckler
Crédit photo : © Witi De Tera / Flammarion

Insolente paraphrase du célèbre livre d’André Soubiran, le dernier ouvrage de Martin Winckler, « Les brutes en blanc », est une claque qui ne plaira pas à tout le monde au sein de sa corporation. Dans ce virulent opus, l’imprécateur tente l’inventaire de la maltraitance quotidienne, dont se rendraient coupables, sinon tous les médecins en France, du moins un bon nombre.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)