Patrick Errard

PLFSS, entente préalable... Le président du Leem tique  Abonné

Publié le 05/12/2014
Après l’adoption du PLFSS 2015 cette semaine, le président du Leem réitère ses critiques sur un dispositif qu’il juge pénalisant et à courte vue. Patrick Errard, revient aussi sur les enjeux de la nouvelle charte de la VM et regrette le nouveau dispositif de mise sous entente préalable de statines.

Crédit photo : Eric Durand

Le Généraliste. À l’issue de la discussion parlementaire, maintenez-vous vos critiques sur le PLFSS 2015 ?

Patrick Errard. Je maintiens l’analyse puisque la ponction de ce PLFSS est de 1,5 Md € pour les entreprises du médicament, dont à peu près 900 M € à travers des baisses de prix, incluant les génériques. 50 % des économies pèsent sur notre secteur alors qu’il ne représente que 15 % des dépenses d’Assurance Maladie. Il y a une disproportion dans le poids qu’on fait peser aux entreprises du médicament.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte