Dr Ève Grislin*

« "NS" uniquement pour les psychotropes »  Abonné

Publié le 03/05/2013

« La ROSP n’a pas changé ma façon de prescrire. Comme d’habitude, je prescris plutôt en DCI. Je ne marque "NS" que pour certains médicaments, comme les psychotropes. Les patients qui en prennent sont plus réticents à utiliser les génériques. À vrai dire, je n’ai même pas regardé les résultats que j’ai obtenus, ce dispositif n’étant pas ma tasse de thé. En novembre dernier, je m’étais dressé contre la mention “non-substituable”. Pourtant, je n’ai rien contre les génériques : j’en prescris régulièrement. Je pense que c’est important de faire des économies.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte