Editorial

Merci qui ?  Abonné

Publié le 12/05/2017
.

.

Patience, plus que quelques jours avec Marisol Touraine… Les médecins libéraux, qui ne l’aiment guère, vont vivre ce changement de gouvernement comme un soulagement. À la mesure de la rancœur accumulée ces dernières années. Qu’on se souvienne d’Evin, de Barrot, d’Aubry ou de Bachelot, ce n’était pourtant pas la première fois que les médecins de ville se trouvaient en délicatesse avec leur ministre. Mais, question de psychorigidité ou de longévité à son poste, Marisol Touraine a battu tous les records d’impopularité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte