L’UMP veut supprimer l’AME et les 35 heures à l’hôpital

Publié le 27/01/2014

Les questions de santé sont peu représentées dans les "mesures d’urgence" du projet de l’UMP que son conseil national a adopté dimanche à 91%. Mais quelques mesures symboliques pourraient faire débat dans les semaines et les mois à venir. D’une part, le parti de Jean-François Copé insiste sur la lutte contre les déficits et pose pour principe "l’obligation de voter un PLFSS en équilibre". D’autre part, il se fait fort de tordre le cou aux 35 heures et propose "une augmentation négociée du temps de travail", notamment à l’hôpital et à la Sécurité sociale. Enfin, l’UMP, depuis longtemps très critique sur les dérapages de l’Aide Médicale d’Etat, s’est convertie à la suppression pure et simple de l’AME. "Hors circonstances humanitaires", précise tout de même la plateforme. Jusque-là, seul le Front National préconisait une solution ausi radicale pour en finir avec ce dispositif de couverture maladie pour les étrangers en situation irrégulière. A l’UMP, c’est une idée poussée depuis l’automne par Jean-François Copé.


Source : legeneraliste.fr