Grogne

Les syndicats lancent la guérilla administrative  Abonné

Publié le 09/01/2015
Et maintenant, on fait quoi ? Le 6 janvier s’est achevée une première étape de la grève : la fermeture des cabinets. La grève des soins du 23 au 31 décembre, puis de nouveau les 5 et 6 janvier, a été bien suivie par les généralistes. Du côté de la ministre de la Santé, les réponses tardent à se faire entendre, même si les consultations ont repris. Déterminés à faire plier Marisol Touraine, les syndicats veulent profiter de cet élan, et engagent une deuxième phase : noyer la Sécu sous la paperasse.

Crédit photo : GARO/PHANIE

La « guérilla » administrative. Le mot d’ordre est lancé, et il annonce la couleur pour la suite de la grève. Les médecins libéraux ne veulent rien lâcher. L’heure est à peine au bilan des jours de grève de la fin 2014, que l’année 2015 démarre sous les mêmes hospices. L’objectif est de montrer que la fermeture des cabinets n’était pas qu’un coup d’épée dans l’eau, et que le mouvement s’inscrit dans la durée, jusqu’à ce que ses revendications aient été satisfaites. La poursuite du mouvement est demandée et guidée par la base : « Les médecins sont mobilisés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte