Les patrons du PS et de l’UMP font de la santé une de leurs priorités

Publié le 07/02/2015

Crédit photo :  ANDRZEJ WOJCICKI/SPL/PHANIE

Ce samedi était jour de conseil national... pour le PS comme pour l’UM, les deux partis réunissaient donc leur "parlement" interne. Occasion pour les uns et les autres de dégager des priorités de programme.

Dans un texte pour le congrès du PS de juin, déposé samedi, le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis définit "dix chantiers pour la cohésion républicaine". Il s'agit de "faire de l'égalité le fil d'Ariane de la fin du quinquennat et de l'action du Parti socialiste dans les prochaines années", écrit dans son texte le patron du PS. Selon lui, le "bilan d'étape" à mi-quinquennat "ne mérite pas le dénigrement que l'on constate parfois malheureusement dans nos propres rangs", même si la politique a pu "manquer en lisibilité", concède-t-il. Sur plusieurs points, il propose d'aller plus loin et notamment en se proposant de faire "la santé pour tous" qui figure parmi ses dix chantiers. Au PS, ce n’est qu’une des 27 contributions déposées ce samedi, mais c’est celle qui a vocation à rassembler le plus largement au PS.

De son côté, Nicolas Sarkozy a appelé l'UMP à "débattre, parce qu'il y a des différences" en son sein, lors du Conseil national du mouvement, qui se tenait samedi à la Mutualité à Paris. Le président de l'UMP estime que son parti à "la responsabilité de conduire le pays en sortant des idées du XIXe et XXe siècles, pour aller vers celles du XXIe", en réfléchissant notamment sur les questions de "santé, de protection de l'environnement, de la spécificité de nos paysages...".


Source : legeneraliste.fr