Les organisateurs de la manif de dimanche attendent 20 000 à 50 000 personnes

Publié le 12/03/2015

Crédit photo : Burnod L

Entre 20 000 et 50 000 manifestants. Au petit jeu des pronostics, les organisateurs du défilé de dimanche ne prennent pas beaucoup de risque. À trois jours du défilé parisien, ils se sont réunis ce jeudi pour donner leurs dernières indications. À commencer par le slogan, commun aux onze syndicats membres du comité d’organisation (photo, lors de leur conférence de presse), « Non au projet de loi santé, tous unis pour la santé de demain ». Au gré des prises de parole, l’on sent une crispation née des annonces faites par la ministre de la Santé depuis lundi. « Elle a tiré les conclusions devant la presse et pas devant les syndicats », regrette Jean-Paul Ortiz. « Ca interpelle sur la façon de mener ce projet de la part de Touraine », ajoute le président de la CSMF.

Au-delà, difficile d’identifier d’autres points de convergence, sinon le rejet du texte en l’état, les priorités des uns ne correspondant pas nécessairement à celles des autres. Et derrière l’opposition au texte de Marisol Touraine, « certains sont pour le retrait, la majorité pour à la réécriture », souligne Claude Leicher qui se range dans la première catégorie. Le président de MG France a par ailleurs assuré que « nous n’allons pas parler du tiers payant, le 15 mars, (…) car le sujet principal n’est pas de s’opposer aux intérêts de la société » alors qu’ « en ce moment, on organise l’administration de la santé ».

Concrètement, de la place Denfert-Rochereau, le cortège se rendra au ministère de la santé. Pour le départ, différents points de rendez-vous sont proposés, à partir de 13 heures, selon les organisateurs. Appelés à prendre la tête du défilé, les syndicats représentatifs seront du côté du boulevard Raspail. Suivront les membres du Mouvement de la Santé pour tous, rassemblement de syndicats médicaux et paramédicaux qui demandent la suppression pure et simple du projet, et partiront de l’avenue René Coty. Les cliniques de la Fédération de l’Hospitalisation privée (FHP) prendront le départ du Boulevard Saint Jacque. Et enfin les médecins pigeons" de l’UFML, se sont donnés rendez-vous depuis l’avenue du Général Leclerc.


Source : legeneraliste.fr