Grand débat

Les généralistes ont aussi des choses à dire Abonné

Publié le 22/03/2019
Les généralistes ont aussi des choses à dire

Grand debat
RVNW/ADOBE STOCK.COM

Le 15 mars a sonné la fin du Grand débat national lancé en réponse au mouvement social des Gilets jaunes. À l’occasion de cette concertation, l’institut Odoxa, en partenariat avec le groupe Nehs dont Le Généraliste fait partie, a interrogé les professionnels de santé. Nous présentons les attentes de près d’un millier de généralistes sur les réformes à mener. Ne s’estimant pas assez écoutés et mal représentés, les médecins de famille sont critiques sur plusieurs points de la réforme en cours comme les assistants médicaux et les CPTS.

Le gouvernement vient de clôturer deux mois de Grand débat national. Près de 2 millions de contributions et plus de 10 000 réunions locales ont permis aux citoyens d’exprimer leurs doléances dans un contexte social tendu depuis plusieurs mois. Si les médecins généralistes semblent s'être peu exprimés dans le cadre de cette concertation, ils ont beaucoup de choses à dire, comme le révèle l'enquête réalisée par Odoxa pour Nehs et le Groupe profession santé, dont fait partie Le Généraliste*. L'institut a pris la tension de 929 généralistes entre le 21 février et le 14 …

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte