Les dépenses de santé ne baissent pas assez, selon la Cour des Comptes

Publié le 16/09/2014

Crédit photo : GARO/PHANIE

La Cour des Comptes ne partage pas l’optimisme du gouvernement sur la bonne tenue des dépenses de santé. Pour 2013, celui-ci s'était félicité de mieux maîtriser ces dépenses, qui avaient été inférieures de 1,4 milliard d'euros aux prévisions. Les dépenses de santé ont été "mieux maîtrisées, mais seulement en apparence" en 2013, a souligné mardi la Cour dans son rapport annuel sur la Sécurité sociale. Le montant des dépenses a ainsi atteint 174 milliards d'euros contre un objectif voté de 175,4 milliards. Selon les magistrats financiers, l'ampleur de cette "sous-exécution" masque "la poursuite de la hausse de la dépense d'assurance maladie sans doute autant, voire un peu plus rapide en 2013 qu'en 2012". Le taux de progression de l'Ondam s'établit ainsi provisoirement à 2,4% en 2013, comme celui annoncé en 2012, ce qui "traduit un coup d'arrêt dans le ralentissement des dépenses constaté ces dernières années". La Cour, que préside Didier Migaud (photo), relève d'ailleurs que les dépenses d'assurance maladie ont augmenté deux fois plus vite en 2013 que le PIB en valeur. Et pour étayer son propos, la Cour des Comptes, pédagogue, explique que la sous-exécution s'explique "non pas par des économies supplémentaires" mais par la construction même de l'Ondam.


Source : legeneraliste.fr