Le TPG à moitié censuré, Touraine jette l'éponge  Abonné

Publié le 21/01/2016
.

.
Crédit photo : GARO/PHANIE

C’est une bonne nouvelle pour les médecins libéraux en colère et une déconvenue pour l’avenue de Ségur. Le tiers payant généralisé ne passe pas aux yeux suspicieux des sages du Palais Royal. Du moins tel qu’il est organisé dans la loi de santé. Jeudi en fin de journée, le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision sur le texte de Marisol Touraine et sa décision remet en partie en cause la disposition emblématique de la réforme de la ministre de la Santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte