Le SML appelle à la création d’un "front commun des libéraux de santé"

Publié le 28/12/2013

Le syndicat des médecins libéraux dénonce dans un communiqué «l’hospitalo-centrisme» du gouvernement et le risque de «destruction du secteur libéral». Après les protestations de l’Unof dénonçant le favoritisme dont bénéficieraient les hospitaliers, c’est au tour du syndicat de Roger Rua de s’inquiéter des orientations du gouvernement.

Dans le viseur du SML «l’augmentation incessante des charges» et «l’alourdissement des contraintes administratives» qui frappe les libéraux. Le syndicat cible notamment la mesure permettant à l’URSSAF de réintégrer dans l’assiette imposable à la CSG-CRDS la part des cotisations prises en charge par l’assurance maladie. Dans son communiqué, le syndicat de Roger Rua (photo) appelle les autres représentants des libéraux, à la création d’ un «front commun des libéraux de santé» avec pour objectif de «défendre l’alternative libérale».


Source : legeneraliste.fr